Alice LOCOGE aborde le corps humain, où celui-ci, replié, introspectif, sans indices identitaires devient à la fois support et contenant. Elle traite le corps humain comme elle traiterait une sculpture où ces personnages se déclinent dans une riche minéralité où les tons naturels prédominent.

Travaillant une technique qui lui est propre, et s’inspirant d’une réalité brute et de chair, elle donne naissance à des êtres, dont la représentation du corps humain reprend le caractère pluriel de l’humanité et l’aspect multiple de la nature.

Extrayant des personnages d’un quelconque contexte social, politique ou religieux, elle restitue des corps où s’opère un jeu entre intérieur et extérieur, entre réalisme et abstraction. S’inscrivant dans la tradition du Nu, elle explore à travers sa peinture notre propre intimité.